AUGIER

Militant de l’Internationale ; participant à la Commune de Lyon.

Fabricant de pompes et robinets. Augier était membre influent, au début de 1867, du groupe lyonnais de l’AIT, dit groupe de la rue de l’Arbre-Sec (Arch. Mun. Lyon, I 2/55, pièce 28). Voir Peigneaud.
Une notice individuelle de décembre 1872 signale la disparition, depuis le 15 février 1871, d’un membre de l’Internationale nommé Augier Claude, né en 1836, bijoutier, habitant, 6, rue Palais-Grillet (non loin de la rue de l’Arbre-Sec), ce qui permet de supposer qu’il s’agissait de la même personne. Augier Claude fit partie du Comité de Sûreté générale qui, installé dès le 4 septembre 1870 dans l’hôtel de la Police, arrêta des bonapartistes. Selon un rapport de police, Augier Claude aurait participé à l’insurrection communaliste de la Guillotière, le 30 avril 1871. Tous les efforts pour le retrouver furent vains.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51535, notice AUGIER, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série M, notice individuelle n° 232.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément