AUGIER Joseph

Né le 14 août 1850 à Grandau-Berment (Ain) ; tailleur de pierres ; communard.

Sa participation à la Commune de Paris valut à Joseph Augier une condamnation à la déportation simple. Il arriva en Nouvelle-Calédonie par le premier convoi le 29 septembre 1872 (n° matricule 78). Sa peine fut remise en 1879. Il rentra par le Var. Son sort ultérieur est inconnu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51537, notice AUGIER Joseph , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 septembre 2018.

SOURCES : Roger Pérennès, Déportés et forçats de la Commune, Nantes, Ouest éditions, 1991. — Gérard Hamon, Retour en France d’un communard déporté, Rennes, Pontcerq, 2016. — Notes de Michel Cordillot et de Pierre Baudrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément