AUGIS Louis, Ferdinand

Né à Bédarieux (Hérault) ; domicilié à Narbonne (Aude) ; ébéniste ; participant à la Commune de Narbonne ; adhérent de l’AIT ?

Louis Augis fut accusé d’avoir « rempli le rôle de caporal » dans la bande qui, le 1er septembre 1872, attaqua les chasseurs du 27e bataillon qui occupaient la caserne Saint-Bernard à Narbonne. En mars 1871, Augis avait participé à la Commune insurrectionnelle de Narbonne.
Le 11 novembre 1872, la cour d’appel de Montpellier le condamna à deux ans de prison et 200 f. d’amende pour rébellion avec violences et voies de fait envers la force publique. Il était, de plus, signalé « comme un des agents de l’Internationale ». Voir Abet.
Il était marié, père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51539, notice AUGIS Louis, Ferdinand, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/796, n° 7938 (rapport à la commission des grâces, 12 décembre 1873).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément