AUVRAY Émile, Ferdinand

Né le 17 octobre 1841 au Mesnil-Amand (Manche) ; demeurant à Paris ; couvreur en ardoise ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Célibataire, engagé pendant le 1er Siège au 21e régiment d’artillerie, libéré fin février 1871, Auvray s’enrôla le 20 mars dans la Ve légion d’artillerie de la Commune de Paris. Au début d’avril, il suivit sa batterie au fort d’Issy, puis, le 12 avril, alla au fort de Montrouge, y resta jusqu’au 3 mai environ, et fut arrêté le 28, rue des Panoyaux, près du boulevard de Ménilmontant (XXe arr.).
Le 19e conseil de guerre le condamna, le 27 mars 1872, à la déportation simple ; il fut débarqué à Nouméa le 4 mai 1873. Sa peine fut commuée le 25 juin 1877 en sept ans de détention, puis remise le 9 septembre 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51572, notice AUVRAY Émile, Ferdinand , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/748 et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément