AVANT Pierre

Né le 28 janvier 1853 à l’hôpital de Limoges (Haute-Vienne) de père inconnu ; demeurant à Paris, 6, rue de Charenton (XIIe arr.) ; maçon ; communard.

Le 9 octobre 1870, Pierre Avant fut incorporé au 29e régiment de ligne pour la durée de la guerre et versé peu après au 35e régiment de ligne ; il dut être blessé à Champigny et entra dans un hôpital militaire, le 18 février 1871, pour deux mois. Se trouvant sans ressources à Paris, il rejoignit les soldats isolés rassemblés à la caserne du Prince-Eugène et fut forcé de s’enrôler au 73e bataillon de la Garde nationale. Il fut arrêté le 28 mai, rue de Ménilmontant (XXe arr.).
Le 18e conseil de guerre le condamna, le 20 mars 1872, à cinq ans de détention ; « les membres du 18e conseil, après avoir rendu leur jugement, ont formé, dans la chambre des délibérations, un recours en grâce tendant à la remise intégrale de la peine. » Celle-ci fut commuée, le 20 janvier 1873, en dégradation civique avec dispense de surveillance. Il était célibataire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51584, notice AVANT Pierre , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/784.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément