BAILLEUX Léopold

Né le 10 janvier 1839 à Florenville (Luxembourg belge) ; demeurant à Paris, 16, rue Tournefort (Ve arr.) ; cordonnier ; communard.

Léopold Bailleux était célibataire. Sujet belge, il avait vécu en Belgique jusqu’en 1859 et ne servit pas durant le 1er Siège de Paris.
Bailleux fut incorporé le 10 avril 1871 à la 4e compagnie de marche du 118e bataillon de la Garde nationale et fait prisonnier le 28 mai non loin de l’église de Ménilmontant.
Condamné, le 12 juin 1872, par le 19e conseil de guerre, à la déportation simple : peine commuée, le 19 novembre 1872, en cinq ans de détention, Léopold Bailleux fut incarcéré le 6 mai 1873 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), peine réduite de 2 ans le 10 juin 1875. Il fut expulsé en Belgique. Voir F. Zingé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51672, notice BAILLEUX Léopold , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/766. — Arch. Min. Aff. étrangères Belgique, 119 II. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2491. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément