BALTHAZARD Jean-Baptiste

Né le 4 avril 1851 à Vesoul (Haute-Saône) ; demeurant depuis 1861 à Paris, rue des Saints-Pères (VIe arrondissement) ; ponceur en papier ; communard.

Fils d’un tailleur d’habits de Besançon, Jean-Baptiste Balthazard était célibataire. Du 4 janvier 1867 au 21 juillet 1870, il avait subi quatre condamnations de un à quatre mois de prison pour vagabondage.
Pendant la guerre, il fit partie du bataillon des Francs-Tireurs de Seine-et-Oise qui, versé au 19e corps d’armée, opéra en Normandie ; rentré à Paris après l’armistice, il se serait fait incorporer dans la Garde nationale, le 5 avril 1871, et servit la Commune au 268e bataillon comme simple garde. Il fut fait prisonnier par les Prussiens, le 27 mai, à la porte de Romainville.
Le 11e conseil de guerre le condamna, le 6 avril 1872, à dix ans de détention pour port d’armes prohibées. Il fut incarcéré le 4 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan). Il bénéficia d’une réduction de peine de 2 ans le 13 novembre 1875 et de 3 ans le 27 juin 1876. Libéré le 6 avril 1876, il fut renvoyé à Vesoul.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51734, notice BALTHAZARD Jean-Baptiste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er octobre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/797. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1941.— Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément