BARRÉ Benjamin, Désiré

Par Jean-Pierre Bonnet

Né le 21 août 1850 à Châtellerault (Vienne), mort le 21 janvier 1917 à Paris (XVe arr.) ; ouvrier du bois (découpeur) ; élu membre de la Commune de Paris, démissionnaire, blessé au combat.

Photographie de Benjamin Barré dans L’Invasion, le Siège, la Commune, 1870-1871 par Armand Dayot (Flammarion).

Benjamin Barré fut élu adjoint à la mairie du 1er arrondissement lors des élections de novembre 1870. Durant la semaine qui suivit le 18 mars 1871, il participa aux discussions entre les élus et le Comité central de la Garde nationale en vue de fixer la date des élections communales à Paris.

Il fut élu, dans le 1er arrondissement de Paris, membre de la Commune, le 26 mars 1871, avec 6 294 voix sur 11 056 votants. Voir Adam. Barré démissionna juste après la première séance.

Membre (tout comme son frère Léopold) du 22e bataillon de la Garde nationale, commandé par Noro (compagnie du capitaine Denis, lieutenant Michaux), il faisait partie d’un détachement qui tomba le 11 mai dans un traquenard tendu par les Versaillais. Les hommes faits prisonniers, ainsi que la jeune ambulancière qui les accompagnait, furent assassinés. Laissé pour mort, Benjamin Barré n’était que blessé et il fut ramené à l’ambulance installée près de chez lui, rue Charles-V, où travaillaient sa mère et deux de ses frères.

Figurant sur la liste des personnes particulièrement recherchées établie au lendemain de la Semaine sanglante, il bénéficia probablement d’un non-lieu puisqu’il se maria le 26 septembre 1874 à la mairie du IVe arr. Il habitait toujours 9, rue des Lions, ce qui laisserait supposer qu’il n’était plus recherché et n’avait pas à se cacher.

Le 16 mars 1909, il publia dans Le Mercure de France un texte intitulé : « Une journée de la Commune. Souvenirs d’un fusillé ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51903, notice BARRÉ Benjamin, Désiré par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 novembre 2021.

Par Jean-Pierre Bonnet

Photographie de Benjamin Barré dans L’Invasion, le Siège, la Commune, 1870-1871 par Armand Dayot (Flammarion).

SOURCES : Journal Officiel de la Commune, réimpression, Paris, V. Bunel, éditeur, 1872. — État-civil. — Jean-Pierre Bonnet dans Michel Cordillot (coord.), La Commune de Paris 1871. L’événement, les acteurs, les lieux, Ivry-sur-Seine, Les Éditions de l’Atelier, 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément