BARRÉ Paul, François

Né le 1er mars 1841 à Saumur (Maine-et-Loire), demeurant à Paris, cité Sainte-Thérèse ; tailleur ; communard.

Paul Barré était marié et père de famille. Pendant le 1er Siège de Paris, il fut sergent au 79e bataillon de la Garde nationale, puis resta chez lui jusqu’au 30 avril 1871 et entra ensuite au 257e bataillon comme sous-aide-major jusqu’au 20 mai ; il cessa alors de prendre part à l’insurrection.
En octobre 1871, il demanda au procureur de la République de faire admettre son fils aux Enfants assistés, « ce qui fut fait le 14 juin 1872 ». Le 13e conseil de guerre le condamna, le 23 mai 1872, à dix ans de travaux forcés et 3 000 F d’amende : peine commuée, le 3 février 1873, en cinq ans de réclusion, l’amende étant maintenue. En mars 1875, son père fut admis dans un asile ; il avait encore une fille à charge, et sa femme s’était expatriée, cherchant asile dans sa famille à elle. La peine de P. Barré fut réduite, le 29 mai 1875, à quatre ans de bannissement. Voir Élise Corbet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51911, notice BARRÉ Paul, François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 octobre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/781 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément