AIGLON Henri, Philippe

Par François Roux

Né le 29 janvier 1875 à Saint-Privat-les-Vieux (Gard), mort le 29 juillet 1955 à Avignon (Vaucluse) ; syndicaliste unitaire (CGTU) et militant communiste du Vaucluse.

Mécanicien au PLM à Avignon, Henri Aiglon participa à la grève de mai 1920 et fit partie des 91 cheminots avignonnais révoqués. Membre du Parti communiste il était, en 1921, trésorier de la coopérative d’épicerie-boulangerie « La Fourmi » aux Retondes, quartier d’Avignon. Candidat du Bloc ouvrier et paysan aux élections de 1924, avec Ernest Denante* et Marius Magnan*, il obtint 7 441 voix (quotient électoral 17 646), dernier de sa liste, après une campagne électorale dirigée contre le Cartel et les radicaux accusés d’avoir maté les grévistes en 1919-1920.

Réintégré par la suite au PLM, il participa au congrès des syndicats CGTU réuni à la Bourse du Travail d’Avignon le 11 octobre 1925 pour préparer la grève du 12 « contre la guerre du Maroc et la loi Caillaux ». Il fut élu secrétaire adjoint de la Bourse du Travail d’Avignon lors du renouvellement du bureau consécutif à l’exclusion d’Henri Barthalon*, en décembre 1925. Mais à la suite des dissensions qui éclatèrent entre le comité de rayon du Vaucluse et certains membres du syndicat des cheminots, dont Paul Sarrasin, secrétaire de la Bourse du Travail et ami d’Aiglon, Henri Aiglon attaqué pour certaines attitudes (trop molles ? trop indépendantes ?) dans le SRI, dans la gestion de « La Fourmi », à la Bourse du Travail, fut jugé « pas assez sincère » et exclu du Parti en août 1926.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52, notice AIGLON Henri, Philippe par François Roux, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 20 novembre 2008.

Par François Roux

SOURCES : Arch. Nat. F7/13022, rapports des 12 mai 1924 et 7 février 1926, F7/13091, F7/13107, rapport des 30 août et 8 septembre 1926. — Arch. Dép. Vaucluse, 1 M 823, 3 M 280, 10 M 29, 30, 31, 40. — A. Autrand Le département du Vaucluse de la défaite à la Libération, Avignon, Aubanel, 1965 (statistiques des élections...). — État civil, mairie d’Avignon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément