BASSET François

Né en 1827 à Caluire (Rhône) ; demeurant à Lyon, 2, rue de La Tour-du-Pin ; tisseur ; adhérent de l’AIT ?

François Basset était marié et père d’un enfant.
Cet ouvrier lyonnais, considéré par la police comme de bonne conduite et de bonne moralité, « assidu à son travail et vivant dans une aisance relative » (sa femme exerçait le même métier que lui), fut soupçonné en 1872 d’être membre de l’Internationale et de la Libre Pensée. Il fut alors (août 1872) poursuivi pour propagande socialiste et condamné à quinze jours de prison dans l’affaire dite du Comité central de la rue Grôlée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52000, notice BASSET François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 juin 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série M, notice individuelle, n° 266.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément