BASTARD Vital

Né le 31 décembre 1817 à Mouniers (?) (Loire-Inférieure), demeurant à Paris ; ferblantier ; communard.

Vital Bastard était marié. Lieutenant au 182e bataillon de la Garde nationale avant le 18 mars 1871, il fut élu ensuite capitaine adjudant-major : le 10 mai il était à Issy ; le bataillon faisant retraite, Bastard fut incarcéré ; libéré au bout de trois jours, il demeura capitaine ; il cessa tout service après l’entrée des troupes.
Il avait subi en 1860 une condamnation à six mois de prison et 100 F d’amende pour complicité d’adultère. Le 16e conseil de guerre le condamna, le 2 décembre 1871, à un an de prison et cinq ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52008, notice BASTARD Vital , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 octobre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément