BAUDOIN Jean

Né le 20 avril 1845 à Mombrier (Gironde) ; menuisier ; communard.

Garde, pendant le 1er Siège, au 74e bataillon de la Garde nationale, Jean Baudoin appartint sous la Commune de Paris à la 2e compagnie de marche du 91e bataillon et alla à Levallois-Perret. Il fut fait prisonnier à Belleville.
Le 5e conseil de guerre le condamna, le 30 mars 1872 ou le 5 avril 1872, à cinq ans de détention, et à la dégradation civique. Il fut incarcéré le 17 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan). Remise lui fut faite du reste de sa peine le 19 octobre 1876 Le directeur de la prison de Belle-Île écrivait le 18 septembre 1876 : « Ses lettres inspirent peu de confiance dans ses dispositions pour l’avenir. » Il était célibataire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52079, notice BAUDOIN Jean , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 juin 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/749. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2267.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément