BAYEUX-DUMESNIL Jacques, Albert, Eugène, dit Legris

Né le 12 août 1834 à Caen (Calvados) ; mort le 28 juillet 1903 ; communard.

Marié et père de quatre enfants, Jacques Bayeux-Dumesnil était agent d’affaires et receveur de rentes. Sous l’Empire, il s’était signalé pour avoir souscrit au monument érigé à la mémoire de Baudin, et signé une adresse aux députés de la Seine lors des élections de 1869 ; il fut par ailleurs vénérable de la loge maçonnique « l’Union parfaite de la persévérance » — Voir E. Thirifocq.

Sous la Commune de Paris, la confiance de Ranc et d’Ulysse Parent le fit administrateur-délégué à la mairie du IXe arrondissement jusqu’au 6 mai 1871, date à laquelle il fut révoqué et remplacé par Guérin et Portalier. Il administra l’arrondissement sans accepter le contrôle du comité de vigilance, s’occupant en particulier de l’état civil et de l’application du décret sur les loyers ; les témoins le dirent honnête et modéré.

Il fut condamné, le 10 décembre 1872, par le 20e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée : par contumace, car il s’était réfugié en Belgique. En 1871, il se trouvait en Suisse où il se faisait appeler Legris et il assista au congrès de la Ligue internationale de la Paix et de la Liberté, 25-29 septembre, tenu à Lausanne. Il alla un temps en Russie. Il fut amnistié en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52147, notice BAYEUX-DUMESNIL Jacques, Albert, Eugène, dit Legris, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 20e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Journal Officiel de la Commune, 9 mai 1871, réimpression, Paris, V. Bunel, éditeur, 1872. — L. Descaves, Philémon vieux de la vieille, Paris, 1913, 10e édition, p. 76. — Michel Cordillot (dir.), Dictionnaire de la Commune de Paris, éditions de l’Atelier, septembre 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément