JOSSE Yann

Par Pierre Vincent

Né le 3 juillet 1945 à Seur (Loir-et-Cher) ; chef de circonscription SES (Service électrique et Signalisation) ; membre du bureau national (1976-1978) puis du secrétariat national (1978-juin 2000) de l’Union fédérale des cadres et maîtrise (CGT) ; membre du bureau de la Fédération CGT des cheminots (1979-1983) ; membre du bureau de l’Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (CGT) de 1979 à décembre 1988.

La famille de Yann Josse fut impregnée de l’élément ferroviaire ; fils d’un cadre de la SNCF, il eut un frère cheminot. L’autre ascendance fut marquée par l’enseignement ; sa mère fut institutrice, tout comme son deuxième frère. Sa femme est également institutrice. Yann Josse entra à la SNCF en janvier 1967 dans la Région Est, arrondissement Voie et Bâtiments de Mulhouse (Haut-Rhin) et Section VB de Vesoul (Haute-Saône) comme attaché Groupe VI. Sa carrière se construira au Service SES, au fil des postes de contrôleur à Colmar (Haut-Rhin) puis Lerouville (Meuse), d’agent d’études à Nancy (Meurthe-et-Moselle), enfin de chef de circonscription à Épernay (Marne).
C’est à son arrivée à Nancy en 1973 qu’il s’engagea dans la vie militante, notamment sous l’influence du responsable du bureau régional de l’Union fédérale des cadres et maîtrise (UFCM) Yves Henrionnet, chef de district à Nancy. Il fut également marqué par la signature du Programme commun et par la découverte de diverses atteintes aux libertés sur le plan professionnel. Dès l’année suivante, en 1974, il devint membre du secrétariat du bureau régional de l’UFCM de Nancy et occupa des responsabilités à la commission départementale de l’Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICGT-CGT) de Meurthe-et-Moselle.
À Épernay, il devint secrétaire du bureau régional UFCM-CGT situé à Reims (Marne) en 1976. Il fut également délégué catégoriel suppléant la même année et titulaire au comité mixte collectif Équipement de la Région de Reims.
La même année, il accéda au bureau national de l’UFCM et devint secrétaire national en 1978 (il le restera jusqu’en juin 2000). Il fut également membre du bureau fédéral de la Fédération des cheminots de 1979 à 1983. Ayant accédé au bureau de l’UGICGT en 1979, après son départ du bureau fédéral il s’investit davantage dans cette structure, qu’il quittera en décembre 1988.
En 1986, il était redevenu membre de la commission exécutive fédérale. En 1990, il rejoignit la commission financière et de contrôle, qu’il quitta en 1997.
Non inscrit à un parti politique, il fut élu conseiller municipal en 1983. Il adhéra au PCF en 1990, puis devint membre du conseil départemental du PCF de la Marne. En 2001, il accéda au poste de premier adjoint à la mairie de Mardeuil (Marne).
Son fils, assistant social, devint permanent du Mouvement des jeunes communistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5216, notice JOSSE Yann par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 janvier 2012.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — Renseignements communiqués par le militant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément