BAZILE Alphonse, dit Caillot

Né le 1er juin 1841 à Paris, y demeurant au 232, rue de Belleville (XXe arr.) ; plombier-couvreur ; communard.

Alphonse Bazile était marié à une couturière et père de deux enfants. Depuis le 18 septembre 1870, il appartenait au corps des sapeurs-pompiers auxiliaires du XXe arrondissement ; le 27 mai 1871, il envahit, avec d’autres fédérés, la boutique d’un marchand de vins à Belleville et le domicile de sa propriétaire, dans la même maison.
Il fut arrêté le 13 décembre 1871. Le 6e conseil de guerre, siégeant à Versailles, le condamna, le 25 janvier 1872, à deux ans de prison. Il fut incarcéré le 8 mars 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et transféré à la maison centrale de Landerneau (Finistère), le 28 novembre 1872. Il fut libéré le 19 février 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52165, notice BAZILE Alphonse, dit Caillot, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 février 2021.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 213 (193). — Arch. Nat., BB 24/789. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1510. — Arch. Dép. Finistère, 2 Y 23. — Notes de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément