JOURDAIN Jean, Marie

Par Jean-Luc Pinol

Né le 28 décembre 1880 à Fouesnant (Finistère), mort à Port-Louis (Morbihan) le 17 août 1971 ; cheminot ; syndicaliste CGT.

Fils d’un cultivateur, veuf, père d’un enfant, Jean Jourdain habitait à Paris (XIVe arr.). Employé à la Compagnie des chemins de fer Paris-Orléans (ligne de Sceaux), il était, en 1926, trésorier adjoint du syndicat unitaire des cheminots du réseau PO Paris-Sceaux (voir Gustave Portal) et archiviste de l’Union unitaire du réseau PO (voir Camille Bécarie). D’autre part, il aurait été membre du 5e rayon de la Fédération de la région parisienne du Parti communiste.
En 1938-1939, Jean Jourdain fut secrétaire national de la voie et des services électriques des cheminots CGT et secrétaire de l’Union des cheminots de l’Ouest.
Requis à Trappes en octobre 1939, il avait été exclu du bureau de la Fédération CGT des cheminots en septembre.
En 1947, Jean Jourdain était secrétaire de la section nationale technique, voie et bâtiments des cheminots CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5234, notice JOURDAIN Jean, Marie par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 11 février 2012.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCES : Arch. PPo. 308, rapports d’octobre 1926. — S. Courtois, Thèse, op. cit., annexe n° 18. — Mairie de Fouesnant, 10 décembre 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément