BEQUET Aimable, Hippolyte

Né le 6 février 1827 à Caen (Calvados) ; colporteur ; condamné après la Commune de Paris.

Fils d’un marchand bimblottier, Aimable Bequet, demeurant à Nogent-sur-Marne, veuf et père de six enfants, était colporteur. Il quitta Nogent en octobre 1870 pour se réfugier à Paris. Au 1er Siège de Paris, il entra à la 1re compagnie de marche du 50e bataillon de la Garde nationale, et continua après le 18 mars 1871 ; il ne fit aucune sortie, dit-il, et fut arrêté le 28 mai.
Il avait subi deux condamnations, vraisemblablement politiques : l’une en 1846, le 11 septembre, à 24 heures de prison pour vente à cri public de relations imprimées ; l’autre à 16 F d’amende, le 23 juin 1852, pour outrages à agent de la force publique. On le signalait comme s’occupant de politique et mêlé aux combats de la Commune.

Le 20e conseil de guerre de Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines) le condamna, le 4 avril 1872, à treize mois de prison pour port d’armes. Il fut incarcéré le 21 avril 1872 à Belle-Île-en-Mer et transféré le 15 septembre 1872 à Auray (Morbihan), sa peine ayant été réduite de sept mois le 31 juillet 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52422, notice BEQUET Aimable, Hippolyte , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/748. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1709. — État civil de Caen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément