BERNARD Firmin

Adhérent de l’AIT à Paris ; communard.

Membre du Club démocrate socialiste du XIIIe arrondissement de Paris qui adhéra en bloc à l’Internationale le 25 novembre 1870. Bernard habitait ruelle Gandon, XIIIe arrondissement.
Un certain Bernard Firmin fut condamné, par contumace, le 17 août 1872, pour faits relatifs à la Commune de Paris, à vingt ans de travaux forcés, devant le 6e conseil de guerre. Peut-être y a-t-il identité.
Un dossier Bernard Firmin existe aux Arch. Nat. (cf. BB 24/853). Ce Bernard est dit veuf et père de deux enfants, mais, en 1879, Firmin Bernard parle de sa femme et de ses quatre enfants ; sous la Commune, il fut délégué à la commission municipale du XIIIe arrondissement ; il est donc vraisemblable qu’il s’agit du membre du Club du XIIIe arr. dont il a été question plus haut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52529, notice BERNARD Firmin , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 novembre 2018.

SOURCES : SOURCES : Arch. Min. Guerre. — Arch. PPo., listes de contumaces — La Révolution politique et sociale, 16 avril 1871. — O. Testut, L’Internationale, 7e édition, Paris, Versailles 1871, p. 164.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément