BERNARDINI Marie, Achille, Albert

Né le 22 novembre 1834 à Phalsbourg (Alsace) ; ancien élève du Prytanée militaire de La Flèche ; employé de commerce ; communard.

Marie Bernardini était célibataire. Fils d’un professeur à la Faculté de médecine de Strasbourg, il avait appartenu aux Carabiniers étrangers, au service du Pape, et au 43e régiment de ligne où il avait obtenu le grade de sergent-major.
Pendant le 1er Siège de Paris, il fut lieutenant au 129e bataillon de la Garde nationale, puis élu capitaine adjudant-major, le 29 mars 1871. Il démissionna le 26 avril et passait pour « avoir rendu des services aux honnêtes gens » — notamment prêté son passeport à un gardien de la paix, le 18 mars. Il avait en sa possession un passeport prussien, mais préféra se laisser juger par le 16e conseil de guerre plutôt que de perdre la nationalité française. Il fut condamné, le 3 octobre 1872, à un an de prison, peine qui lui fut remise le 16 décembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52562, notice BERNARDINI Marie, Achille, Albert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 novembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/772.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément