BINET Pierre, Louis

Né le 13 décembre 1811 à Paris ; y demeurant ; mécanicien ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Pierre Binet était marié, père d’un enfant. Ancien militaire, il entra, lors de la formation de la Garde nationale, en septembre 1870, dans la 5e compagnie sédentaire du 177e bataillon, et y fut nommé sergent. Après le 18 mars 1871, il fut confirmé dans son grade à la même compagnie et ne prit part à aucune sortie ; le 25 mai, il était, place Jeanne d’Arc (XIIIe arr.), chef de poste, chargé de commander le détachement qui défendait la formidable barricade construite sur cette place.
Le 5e conseil de guerre le condamna, le 6 mai 1872, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 28 septembre 1873. Sa peine fut commuée, le 19 décembre 1876, en six ans de détention. Il rentra en France par le Tage et fut incarcéré le 9 octobre 1877 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), Sa peine lui fut remise le 5 ou le 24 ou le 27 novembre 1877.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52920, notice BINET Pierre, Louis , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 novembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/749 et BB 27. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2822. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément