KESTELOOT Rodolphe, Auguste

Par Jean Piat

Né le 3 août 1898 à Neuville-en-Ferrain (Nord), mort le 21 septembre 1962 à Neuville-en-Ferrain ; cheminot, socialiste du Nord.

Fils d’un tisserand à domicile, Rodolphe Kesteloot entra à l’usine comme apprenti tapisseur à sa sortie de l’école primaire. Mobilisé en 1914, il combattit sur le front d’Orient et fut blessé à Salonique. À son retour en France, il fut embauché à la Compagnie des chemins de fer du Nord où il fut d’abord homme d’équipe avant d’être promu contrôleur-répartiteur du matériel.
Secrétaire du syndicat confédéré des cheminots de Tourcoing (Nord) pendant l’entre-deux-guerres, il conserva cette fonction jusqu’à sa retraite, en 1948.
Secrétaire de la section du Parti socialiste SFIO de Neuville-en-Ferrain, il fut élu conseiller municipal en 1930, puis occupa le siège de maire de 1935 à 1944. À cette date, les communistes lui ravirent la mairie, mais il parvint à la reprendre de 1947 à 1952.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5298, notice KESTELOOT Rodolphe, Auguste par Jean Piat, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 mars 2012.

Par Jean Piat

SOURCE : F.-X. Roets, Mémoire de Maîtrise, Lille, 1968, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément