BLONDEAU Joseph, Louis

Né à Paris le 7 février 1820 ; ouvrier bijoutier ; communard.

Blondeau était marié, père d’un enfant. Il subit deux condamnations par contumace : le 28 octobre 1872, par le 16e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; le 1er septembre 1873, par le 3e conseil de guerre, à vingt ans de travaux forcés et perte de la médaille de Crimée pour « soustraction frauduleuse d’effets d’habillement et d’équipement militaires ». Pendant la Commune de Paris, il avait été commissaire central du IVe arrondissement. Un jugement contradictoire transforma ces peines, le 14 août 1874 (3e conseil de guerre), en déportation simple — Voir Deschamps de Verneix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53079, notice BLONDEAU Joseph, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 novembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/853 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 1122). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément