BLOYER

Ouvrier serrurier à Saint-Étienne ; gréviste en avril 1870.

En mars 1870, les nommés Partouront, Pouillot, Richard, Rondelle, Seignovert, ouvriers serruriers à Saint-Étienne (Loire), adressèrent aux patrons serruriers une sorte d’ultimatum exigeant, à partir du 1er avril, la journée de 10 heures au lieu de 11, sans réduction de salaires. La réponse ayant été négative, la grève éclata, qui dura du 1er au 16 avril et se termina par une victoire ouvrière. Un accord fut signé le 16 par les ouvriers serruriers Amblard, Bloyer, Chalandar et Denisas au nom de leurs camarades.
En 1872, une note de police donnait Partouront, Pouillot, Rondelle et Seignovert comme membres de l’Internationale, sans doute en raison de leur action corporative.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53099, notice BLOYER, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 novembre 2018.

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 10 M 63 et 66. — L’Éclaireur de Saint-Étienne, mars-avril 1870.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément