BOÉTZEL Julien

Commis-mercier ; blanquiste.

Le 7 novembre 1866, Julien Boétzel fut arrêté à la réunion du Café de la Renaissance organisée en vue de régler l’affaire Protot (celui-ci était intervenu, malgré Blanqui, au congrès de l’Internationale tenu à Genève en septembre précédent). J. Boétzel ne fut pas condamné. Voir Ed. Levraud.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53151, notice BOÉTZEL Julien , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 novembre 2018.

SOURCE : M. Dommanget, Blanqui et l’opposition révolutionnaire à la fin du Second Empire, Paris, Armand Colin, 1960.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément