BOIRON Léon, Claude, Charles

Né le 17 septembre 1846 à Moulins (Allier) ; clerc de notaire ; communard.

Secrétaire général au ministère de la Marine sous la Commune de Paris, Léon Boiron signala, le 30 avril 1871, la conduite courageuse du matelot Huchette — Voir ce nom. Boiron fut condamné, le 29 octobre 1872, par le 6e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; par contumace, car il était sans doute à Londres.

Notaire à Lury-sur-Arnon (Cher), Boiron fut candidat socialiste-révolutionnaire, le 22 septembre 1889, dans la deuxième circonscription de Saint-Amand-Montrond. Il se réclamait de la Commune et se disait prêt à se battre à nouveau « sur la barricade » s’il le fallait. Il ne fut pas un dangereux concurrent pour le candidat royaliste et boulangiste, le comte de Montsaulnin, qui fut élu au premier tour.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53181, notice BOIRON Léon, Claude, Charles, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 décembre 2018.

SOURCES : Arch. PPo., B a/368. — Arch. Dép. Cher, 20 M 36 et M 1786. — J. Dautry, « Lafargue et le boulangisme », La Pensée, n° 120, avril 1965. — Journal Officiel de la Commune, 1er mai 1871, réimpression, Paris, V. Bunel, éditeur, 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément