BOISSIÈRE François

Né en 1819 à Sumène (Gard) ; officier de santé ; communard.

Boissière fut condamné par contumace, le 31 janvier 1872, par le 1er conseil de guerre de Marseille (Bouches-du-Rhône), à la déportation dans une enceinte fortifiée pour participation, comme membre de la commission municipale, au mouvement insurrectionnel de mars-avril 1871. En 1873 et en 1879, il séjournait à Genève comme proscrit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53209, notice BOISSIÈRE François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 novembre 2020.

ŒUVRE : La Vache des prétendants.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/866, n° 7842. — Arch. fédérales Berne (Suisse). Flüchtlinge. Carton 53, cote actuelle.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément