BONNARD

Chapelier à Bourganeuf ; sympathisant de l’AIT ?

En 1869, Bonnard était contremaître dans la chapellerie la plus importante de Bourganeuf (Creuse). Il fut renvoyé parce qu’il cherchait à affilier des ouvriers de cette fabrique à l’association des ouvriers chapeliers de Paris. « C’est Bonnard — écrivait le président du tribunal de première instance de Bourganeuf, le 9 août 1871 — qui paraît avoir introduit les doctrines de l’Internationale à Bourganeuf. » Toutefois il n’y eut jamais de section de l’Internationale dans cette ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53294, notice BONNARD, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 novembre 2021.

SOURCE : Arch. Nat., C 2883. Pièces de l’Enquête parlementaire sur l’insurrection du 18 mars 1871.

Version imprimable Signaler un complément