BONNET Albert

Né le 15 avril 1852 à Issoudun (Indre) dans une « honnête famille » ; habitant à Paris, 36, rue des Cordeliers ; mégissier ; communard.

Albert Bonnet était célibataire. Le 18 mars 1871, sur les instances d’un de ses frères tué ensuite à Neuilly, il rejoignit la 1re compagnie de marche du 176e bataillon de la Garde nationale à laquelle il avait appartenu pendant le 1er Siège de Paris ; il fut élu sergent-fourrier le 25 mars.
Le 15e conseil de guerre le condamna, le 23 décembre 1871, à cinq ans de détention. Emprisonné un temps à Clairvaux (Aube), il refusa le travail, de même qu’environ 70 de ses camarades ; il maintenait son refus en septembre 1872. Il fut incarcéré le 10 octobre 1875 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53340, notice BONNET Albert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 novembre 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/770, /806 et C 2882 (note du procureur de la République d’Issoudun, 31 juillet 1871). — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2632. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément