BONNET François

Né le 18 juillet 1833 au Dorat (Haute-Vienne) ; maçon ; communard.

François Bonnet était le fils de Philippe Bonnet, lui aussi maçon. Célibataire, il vivait à Paris au 6, rue Neuve Saint-Médard (Ve arr.). Simple garde au 150e bataillon pendant la Commune de Paris, il prit part à trois sorties : à Vanves, Issy et Gentilly (Seine, Val-de-Marne). Il se rendit le 27 mai 1871 à la gendarmerie de Bagnolet.
Le 13e conseil de guerre le condamna, le 17 avril 1872, à cinq ans de prison et cinq ans de surveillance : peine commuée, le 20 novembre 1872, en deux ans de prison, la surveillance étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53346, notice BONNET François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/763. — État civil du Dorat, Naissances, 1833, Acte n°33 (Filae). — Site " La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880)". — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément