KOWALSKI Jean

Par Jean-Pierre Bonnet

Secrétaire général (1937) puis vice-président (1938) de la Fédération des cadres.

Chef de bureau à la direction centrale du PLM, Jean Kowalski était dans les années 1930 un responsable de premier plan du syndicalisme des cadres dans la région Sud-est. Il entra en 1937 au secrétariat général de la Fédération. Partisan convaincu de l’unité syndicale, il joua un rôle majeur dans le congrès d’unification de décembre 1937.

En 1938, il devint deuxième vice-président de la Fédération des cadres et à ce titre entra au bureau de la Fédération CGT des cheminots. Il fut élu ou réélu, en mars 1938 à Valence (Drôme), membre du bureau de l’Union du Sud-est, au titre du syndicat des cadres. Il était aussi délégué du personnel auprès de la direction du PLM.

À l’époque de la guerre, il conserva des fonctions dans le cadre du syndicalisme légal où il œuvra à limiter l’action des partisans de la Charte. Il quitta ses responsabilités en décembre 1943. Le congrès des cadres de juillet 1945 lui décerna le titre de vice-président honoraire, ce qui, à l’époque, signifiait qu’il n’était pas considéré comme un collaborateur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5335, notice KOWALSKI Jean par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 7 août 2018, dernière modification le 31 janvier 2019.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Comptes rendus des congrès fédéraux. — DBMOF, tome 32, p. 396. — Le Cheminot du PLM, organe de l’Union de syndicats du PLM puis du Sud-est, 10 août, 10 novembre 1938 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Georges Ribeill et de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément