BONY Jean

Né le 21 avril 1849 à Lyon (Rhône), d’un père et d’une mère tailleurs ; lui-même était tailleur ; communard.

Soldat de la classe 1870, appartenant à la 13e section d’administration ou la 15e section d’ouvriers d’administration, Jean Bony était logé dans les baraques de l’avenue Rapp, le 27 mars 1871, lorsqu’il fut fait prisonnier par les insurgés ; dès le 28 mars, il entra au 142e bataillon fédéré et fut élu caporal fin avril ; il fut cassé de son grade, prétendit-il, pour refus de marcher, puis arrêté, le 1er septembre 1871, par la gendarmerie de Sens, au moment où il se rendait dans sa famille à Lyon.
Le 20e ou le 22e conseil de guerre le condamna, le 15 avril 1872, à dix ans de détention et à la dégradation militaire. Il fut incarcéré le 4 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et sa peine réduite à cinq ans, le 6 février 1873. Libéré le 15 avril 1877, il fut dirigé vers Bayonne (Pyrénées-Occidentales).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53403, notice BONY Jean , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 août 2021.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/775. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1906. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément