BORD Jean-Pierre

Né le 29 février 1836 à Champagnat-le-Jeune (Puy-de-Dôme) ; demeurant à Paris, rue Asselin (rue Asseline, XIVe arr. ?) ; forgeron ; communard.

Il était marié, sans enfant. Depuis 1860, il avait subi quatre condamnations à la prison, dont trois pour vol et une pour outrage public à la pudeur ; il vivait séparé de sa femme et en concubinage.
Un certificat attesta que, du 18 mars au 15 mai 1871, il avait travaillé pour le compte du sieur Bonfils, entrepreneur de déménagements, boulevard Richard-Lenoir ; il entra alors, par contrainte, au 191e bataillon dont il faisait partie pendant le 1er Siège de Paris, et le rejoignit à Passy, le 16 mai ; il fut fait prisonnier le 22 ; on dit qu’il ne s’occupait pas de politique.
Le 17e conseil de guerre le condamna à un an de prison et cinq ans de surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53411, notice BORD Jean-Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 décembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/763.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable