BORDIER Jean-Baptiste

Né le 11 mars 1833 à Champigny-sur-Marne (Seine) ; journalier ; communard.

Jean-Baptiste Bordier était célibataire. Pendant le 1er Siège de Paris, il fut garde au 50e bataillon de la Garde nationale et le resta sous la Commune ; il fut fait prisonnier, le 29 mai, à Ménilmontant, derrière une barricade, et avoua deux condamnations, à un mois de prison et 13 F d’amende pour coups et blessures.
Le 15e conseil de guerre le condamna, le 11 avril 1872, à deux ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53427, notice BORDIER Jean-Baptiste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 décembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/790.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément