BOSSENS

Militant de l’AIT en exil

Membre à Londres de la section fédéraliste française de 1871, Bossens était présent à :la réunion au cours de laquelle elle prit position, le 14 décembre 1871, contre le Conseil général et les résolutions de la Conférence de Londres, 17-23 septembre 1871.
Est-ce lui qui assista, comme hôte, à la séance du Conseil général de Londres, le 25 juillet 1871 ? (Minutes..., vol. 4).
Avec Laroque, en novembre 1871, ils disaient représenter la Section de Londres à une réunion de la section française de 1871 (Qui Vive).
Y a-t-il identité avec Bossens Alexandre ou avec Bossens du club du XIIIe ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53474, notice BOSSENS, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 novembre 2021.

SOURCES : Déclaration de la section française fédéraliste de 1871, siégeant à Londres, Imprimerie internationale, Londres, 1871. — Le Conseil général de la 1re Internationale. Minutes. Édition soviétique en langue russe, 4e vol., 1870-1871, Moscou, 1965. — Qui Vive, 19-20 novembre, d’après Archives Bakounine, publiées pour IISG, Amsterdam par A. Lehning, A.J.C. Rüter, P. Scheibert, vol. II Michel Bakounine et les conflits dans l’Internationale, Leiden, E.J. Brill, 1965, p. 445-446.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément