BOURGEOIS Jean-Baptiste

Né le 11 mars 1849 à Paris ; y demeurant ; tourneur en optique ; communard.

Il était célibataire. Exempté du service militaire comme fils aîné de veuve, Jean Baptiste Bourgeois fut incorporé pendant le 1er Siège de Paris au 220e bataillon de la Garde nationale et continua après le 18 mars 1871 ; il combattit deux jours à Neuilly et, fin avril, fut envoyé à Saint-Ouen ; il serait rentré chez lui le 22 mai et n’aurait pas pris part aux combats de rue.
Le 12e conseil de guerre le condamna, le 27 février 1872, à la déportation simple, peine commuée, le 30 avril 1872, en cinq ans de détention, et remise le 11 octobre 1876 ; on le disait, à Thouars (Deux-Sèvres), « ouvrier habile et laborieux ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53733, notice BOURGEOIS Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 décembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/739.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément