LACAS Gustave, Prosper, Henri

Par Marie-Louise Goergen

Né le 17 octobre 1909 à Saint-Laurent-d’Olt (Aveyron), mort le 21 août 1977 à Chevry-en-Sereine (Seine-et-Marne) ; cheminot maître ouvrier ; résistant ; militant communiste.

Fils d’un fabricant tanneur, doté d’un CAP et d’un CEPI, Gustave Lacas effectua son service militaire d’octobre 1930 à octobre 1931. Entré au chemin de fer le 1er février 1937 comme ajusteur au Service Matériel et Traction au dépôt-atelier de Vitry, il fut commissionné comme ajusteur le 1er février 1937. Il fut mobilisé le 1er septembre 1939, puis démobilisé le 21 juillet 1940. Embauché comme ouvrier ajusteur aux ateliers-dépôt de Vitry-sur-Seine, il devait accéder au grade de maître ouvrier en juin 1955, de maître ouvrier principal en juillet 1964, puis prendre sa retraite normale en juillet 1965.
Domicilié 21, rue de la Vistule à Paris, il fut arrêté le 24 novembre 1943 chez Charles Heller, 15, rue du Colonel Moll à Vitry-sur-Seine, où se tenait une réunion clandestine.
Marié en avril 1933 à Saint-Mandé (Seine, Val-de-Marne) avec Juliette Trembleau, qui était sans profession au moment du mariage mais qui deviendra infirmière à La Salpétrière, il fut père d’une fille née en 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5378, notice LACAS Gustave, Prosper, Henri par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat/CAC 800.434, art. 39 (ex-TT 4198), dossier C/SN 36. — Arch. SNCF de Béziers. — Notes de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément