BRETON Hamon, Marie ou BRETON Armand, Marie

Né le 14 octobre 1842 à Saint-Pol-de-Léon (Finistère) ; demeurant à Paris ; maçon ; communard.

Célibataire, il vivait en concubinage avec une femme dont il avait un enfant. Licencié, le 28 janvier 1871, après avoir, pendant le 1er Siège de Paris, fait partie du « corps franc des mitrailleuses », il travailla à la cartoucherie de Vanves, puis chez un maître maçon jusqu’au 5 avril.
Il s’enrôla le 14 dans l’artillerie de la Commune et fut envoyé, le 17, au fort de Vanves ; il y resta jusqu’au 10 mai et demeura chez lui jusqu’au 24, jour où un entrepreneur de maçonnerie lui procura du travail ; ses anciens patrons lui délivrèrent des attestations favorables.
Le 16e conseil de guerre de Versailles (Seine-et-Oise), pour port d’armes au cours d’un mouvement insurrectionnel, le condamna, le 4 janvier 1872, à deux ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques. Il fut incarcéré le 21 janvier 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), et transféré à Landerneau (Finistère), le 17 novembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54005, notice BRETON Hamon, Marie ou BRETON Armand, Marie , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/734. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1211 (prénommé Armand). — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément