BRIDIER Alfred [BRIDIER Léonard, Alexandre, dit Alfred]

Né le 19 août 1852 à Chéniers (Creuse) ; charpentier ; communard.

Alfred Bridier était le fils de Gabriel, Alexandre Bridier, charpentier lui aussi.
Il était célibataire et demeurait à Paris. Il fut, pendant le 1er Siège de Paris, sergent aux Guérillas ; il entra, après le 18 mars 1871, au 243e bataillon de la Garde nationale ; le 1er avril, il passa au train auxiliaire de la Commune et soigna les chevaux des 13e et 14e batteries d’artillerie ; il fit du service à l’École de dressage de Montrouge, à la caserne de Reuilly (XIIe arr.), au fort de Vincennes où il fut arrêté le 29 mai.
En 1868, il avait été condamné à trois mois de prison pour une rixe dans la rue. Le 13e conseil de guerre le condamna à un an de prison et dix ans de surveillance le 23 février 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54052, notice BRIDIER Alfred [BRIDIER Léonard, Alexandre, dit Alfred], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/743. — État civil de Chéniers, Naissances, 1852, Acte n°18 (Filae). — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément