BRIGAND Pierre

Né le 30 août 1844 à Orsennes, dans l’arrondissement de La Châtre (Indre) ; maçon ; communard.

Pierre Brigand était le fils de Léonard Brigand, maçon, et de Marie Gâteau.
En janvier 1866 il se maria avec Marie Bion à Orsennes.
Père d’un enfant, il fit partie, pendant la Commune de Paris, de la 3e compagnie de marche du 156e bataillon fédéré et passa vingt-cinq jours au Moulin-Saquet et à Bicêtre.
Le 15e conseil de guerre de Versailles (Seine-et-Oise), pour port d’armes, le condamna à trois ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques, le 1er avril 1872. Il fut incarcéré le 15 avril 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et, le 11 septembre 1872, transféré à Embrun (Hautes-Alpes).
En 1911, il habitait à Orsennes, dans le quartier de La Rouillère, et exerçait toujours le métier de maçon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54061, notice BRIGAND Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/761. — État civil d"Orsennes, Naissances, 1844, Acte n°30 (Filae). — Relevés associatifs, Mariages, Société Généalogique du Bas-Berry (Filae). — Relevés collaboratifs de Généanet, Recensements, Orsennes, 1911. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément