BRIOT Pierre, Sylvestre

Né le 1er octobre 1834 à Chaumont-sur-Aire, arrondissement de Bar-le-Duc (Meuse) ; coutelier ; communard.

Il était marié, sans enfant. Ancien soldat au 7e régiment de cuirassiers, Briot fut, pendant le 1er Siège et la Commune, à la 2e compagnie du 112e bataillon de la Garde nationale ; le bataillon fut mis à l’ordre du jour pour sa conduite le 14 mai à Neuilly. On reprocha à Pierre Briot une perquisition ; il aurait été un ivrogne, qui servit la Commune sans conviction, d’après le commissaire de police du quartier du Palais-Royal.
Le 17e conseil de guerre de Versailles (Seine-et-Oise), pour port d’armes, le condamna à trois ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques, le 23 janvier 1872. Il fut incarcéré le 28 mars 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), transféré à Landerneau (Finistère) le 28 novembre 1872 et sa peine lui fut remise, sauf la dégradation, le 9 décembre 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54078, notice BRIOT Pierre, Sylvestre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/746.— Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1616. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément