BRULEY Jean-Baptiste

Né le 4 mai 1830 au Tremblois (Haute-Saône) ; teinturier ; communard.

Jean-Baptiste Bruley était veuf, père d’un enfant. Il avait servi pendant trois ans au 6e régiment de hussards et avait été libéré en 1857 avec un certificat de bonne conduite.
Lieutenant, pendant le 1er Siège de Paris, à la 6e compagnie sédentaire du 166e bataillon de la Garde nationale, il fut nommé capitaine vers le 10 ou le 11 avril 1871 ; il passa les derniers jours de l’insurrection caché dans une maison de la rue de la Goutte-d’Or, XVIIIe arr.
Le 13e conseil de guerre le condamna à la déportation dans une enceinte fortifiée, mais le jugement fut cassé pour vice de forme et le 14e conseil le condamna, le 7 décembre 1871, à un an de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54173, notice BRULEY Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 août 2021.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/761.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément