LAFFAILLE Gaston

Par Pierre Vincent

Né le 4 mars 1948 à Aurillac (Cantal) ; agent de conduite ; trésorier du syndicat CGT des cheminots d’Aurillac (1978-fin 1983) ; responsable de l’Union départementale CGT du Cantal (1965-1995) ; membre du bureau fédéral (1969-1974) puis du comité fédéral PCF (1974-1977) du Cantal.

Fils d’un chef de train, Gaston Laffaille obtint son certificat d’études primaires puis un CAP d’ajusteur-monteur. Il commença ses activités professionnelles et milita à la CGT dans le privé. Syndiqué à partir de 1965, il devint responsable de la commission des jeunes de l’Union départementale du Cantal et le resta jusqu’en 1970. En 1967, il fut le seul gréviste pour la défense de la Sécurité sociale dans une entreprise de cinquante employés. De 1967 à 1971, il fut membre du bureau de l’Union départementale. Militant à l’UD de 1965 à 1995, il fut en même temps responsable-animateur du syndicat du Bâtiment.
Après son retour du service militaire, menacé de licenciement pour avoir tenté de créer un syndicat, il choisit d’entrer à la SNCF et fut embauché au dépôt de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) comme sédentaire le 17 décembre 1973 (l’embauche avait été prévue pour mai 1972, mais fut retardée pour « disparition de dossier médical »). Il fut muté au dépôt d’Aurillac le 22 avril 1974, qu’il ne devait plus quitter et où il accéda à la conduite en 1977. Retraité le 4 mars 1998, son dernier train fut conduit avec drapeau rouge et faucille et marteau.
Délégué du personnel, outre ses responsabilités à l’UD, Gaston Laffaille fut trésorier du syndicat CGT des cheminots d’Aurillac de 1978 à fin 1983. Après sa retraite, il fut responsable presse au bureau des retraités cheminots.
Adhérant au Parti communiste le 2 décembre 1965, il fut membre du bureau fédéral de 1965 à 1974, puis membre du comité fédéral jusqu’en 1977. Secrétaire de cellule cheminot de 1975 à 1977, il abandonna alors ses responsabilités politiques, mais continua à militer chez les cheminots et dans son quartier. Il quitta le PCF en 1999, en désaccord avec son évolution. Il consacra aussi du temps au Secours populaire français.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5418, notice LAFFAILLE Gaston par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 21 décembre 2011.

Par Pierre Vincent

SOURCE : Renseignements communiqués par Gaston Laffaille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable