BRUXELLE Fulgence, Antoine, Eugène, Ghislain

Né le 16 avril 1854 à Amiens (Somme) ; mouleur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fulgence Bruxelle était le fils d’Antoine, Fulgence Bruxelle, employé de filature, et de Marie, Anne, Joseph Delacourt.
Domicilié à Paris au 11, impasse du Maine, dans le quartier Necker (actuel XVe arr.), il entra, le 25 mars 1871, dans la 3e compagnie de marche du 156e bataillon de la Garde nationale et, du 3 au 24 mai, alla au Moulin-Saquet, puis, le 24 mai, au fort d’Ivry. Il rentra à Paris le 25 et fut fait prisonnier, le 27, par les Prussiens, à la porte de Romainville.
Le 9e conseil de guerre le condamna, le 5 mars 1872, à la déportation simple et à la dégradation civique. Il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Sa peine fut remise, le 15 janvier 1879 ; il rentra par le Calvados.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54217, notice BRUXELLE Fulgence, Antoine, Eugène, Ghislain, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/749. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — État civil d’Amiens, 1854, Naissances, Acte n°529 (Filae). — Site "La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880)". — Notes de Louis Bretonnière. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément