BUFFO Dominique, Maurice

Né le 20 janvier 1815 à Turin (Italie), mort le 26 mai 1889 à Paris (Ve arr.) ; tailleur de pierre ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Les parents de Dominique Buffo s’appelaient Antoine Buffo et Marie Bontemps. Il était marié, père de trois enfants et domicilié à Paris au 19, avenue d’Ivry (XIIIe arr.). Garde national de la Commune de Paris, il fut impliqué, ainsi que sa femme, dans l’affaire des Dominicains d’Arcueil. Il était garde au 101e bataillon. Il fut blessé au pied, le 26 mai 1871, par un obus, sur la barricade du boulevard Richard-Lenoir, XIe arr., et transporté à l’ambulance. Dit-il la vérité quand il affirma être allé à Arcueil « en amateur » pour voir si son bataillon y était cantonné ? Le commissaire de police du quartier de la Gare, XIIIe arr., le dépeignit partisan acharné de la Commune ; il n’avait jamais été condamné avant 1871, mais avait été déclaré en faillite, le 12 mars 1858.
Le 6e conseil de guerre le condamna, le 15 février 1872, à la déportation simple. Sa femme fut acquittée. Il embarqua à bord du Calvados, 6e convoi de la commune de Paris, qui quitta Rochefort le 18 mai 1873, puis Sainte Catherine le 28 juillet 1873 et arriva à Nouméa le 1er octobre 1873 après 61 jours de traversée.
En Nouvelle-Calédonie, Dominique Buffo exploita à son compte une carrière de moellons aux environs de Nouméa et fut bien noté. Il fut amnistié le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54249, notice BUFFO Dominique, Maurice, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/746. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Gazette des Tribunaux, 17 février 1872. — Site "La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880)". — Données du site Généanet. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément