CAMMAERT Pierre

Né vers 1833 ; sujet belge ; communard.

Avec Lebrun, Melotte, Rifflet et Thomas, et au nom du « Comité belge », il lança un appel pour la constitution d’une légion fédérale belge au service de la Commune de Paris.
Le 20e conseil de guerre le condamna par contumace, le 21 septembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et aux frais. Cette peine semble toutefois avoir été annulée puisque jugé de nouveau le 2 août 1873, contradictoirement cette fois, Pierre Cammaert fut acquitté par le 4e conseil de guerre. — Voir F. Zingé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54489, notice CAMMAERT Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 janvier 2019.

SOURCES : Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Min. Aff. étrangères Belgique, 119 II. — Murailles... 1871, op. cit., p. 416. — Note de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément