CAMUS Louis, Joseph

Né le 14 mars 1833 à Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire) ; demeurant à Paris ; courtier en librairie ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Pendant le 1er Siège de Paris et jusqu’au 15 février 1871, il appartint à la 8e batterie d’artillerie de la Garde nationale comme maréchal des logis-fourrier. Il prit alors une permission et se rendit chez lui à Parthenay (Deux-Sèvres), puis, au début d’avril, il fut rappelé par Firmin-Didot frères, libraires, qui l’employaient avant la guerre. Les affaires étant nulles, il se mit au service de la Commune « dont il partageait les opinions » ; il devint employé à la mairie du XIVe arrondissement et y resta jusqu’au 21 mai.
Le 7e conseil de guerre le condamna, le 25 octobre 1871, à la déportation simple.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54506, notice CAMUS Louis, Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 janvier 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/738.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément