CANAL Étienne

Né le 12 avril 1830 à Sedan (Ardennes) ; dessinateur-mécanicien à Paris ; communard.

Marié, père de trois enfants, il avait quitté sa famille et vivait en concubinage depuis plusieurs années. C’était un habitué des réunions publiques ; il avait été arrêté en 1870 pour complot contre l’empereur, mais avait fait l’objet d’un non-lieu ; il était membre du comité de vigilance qui siégeait salle de Rochefort, rue de Flandre (XIXe arr.) et prit le nom de comité de la Marseillaise ; le 14 mars 1871, il fut délégué auprès du Comité central de la Garde nationale.
Sous la Commune de Paris, il continua d’appartenir au 224e bataillon de la Garde nationale, puis, au début d’avril, entra comme sergent d’habillement garde-magasin au 269e bataillon ; il ne prit pas part aux combats de rue, dit-il.
Le 13e conseil de guerre le condamna, le 7 février 1872, à la déportation simple et à la dégradation civique, peine commuée, le 25 mai 1872, en cinq ans de détention, puis remise le 15 octobre 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54512, notice CANAL Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/743 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément