CARNOVALE Giuseppe

Né en Italie vers 1841 ; menuisier ; domicilié 13, rue du faubourg du Temple (IIIe arr.) ou 6, rue de Maubeuge (IXe arr.) ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Il était célibataire. Il fut garde dans la 4e puis sergent dans la 6e puis sous-lieutenant dans la 5e compagnie du 238e bataillon de la Garde nationale de la Seine pendant le premier Siège. Il fut caporal clairon, puis élu sous-lieutenant de la 1ère compagnie de la Légion italienne durant la Commune de Paris. Il « était, en 1871, agent de l’Internationale ».
Par contumace, le 4e conseil de guerre condamna Giuseppe Carnovale, le 3 mai 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation civique.
Il « se serait réfugié en Suisse en 1872 ». Il fut gracié le 24 mai 1879 « sous condition d’arrêté d’expulsion ». Une note sans date le dit « condamné à mort en Italie ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54619, notice CARNOVALE Giuseppe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/854, n° 1470. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1001). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Dép. Paris, D2R4 45 et 151. — Note de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément