CARON Claude, François

Né le 6 juin 1849 à Paris ; serrurier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège de Paris, il appartint au 13e bataillon de la garde mobile de la Seine et dit être entré le 1er mai 1871 dans l’artillerie fédérée ; il fut arrêté le 14 juin 1871 sous l’inculpation de violences et voies de fait contre un de ses voisins.
Le 15 août 1872, il était condamné à quinze jours de prison pour vagabondage ; le 17 septembre 1872, le 6e conseil de guerre le condamnait à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 28 septembre 1873. Sa peine lui fut remise le 24 janvier 1878 et il rentra par la Vire, puis l’obligation de résider fut supprimée le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54629, notice CARON Claude, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/780. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément